La voiture de demain ira se garer toute seule

le
0
La voiture de demain ira se garer toute seule
La voiture de demain ira se garer toute seule

Pour ceux qui détestent chercher une place de stationnement et redoutent les manoeuvres pour s'y glisser, une solution est peut-être enfin en vue: la voiture qui se gare toute seule.Il n'y a personne à l'intérieur de ce Range Rover sur un parking de Las Vegas. Et pourtant il roule, doucement, repère une place et commence à s'y ranger en marche arrière. Au milieu de la manoeuvre, il semble hésiter un moment, ressort un peu de la place et s'y réengage dans une meilleure position. Comme si un fantôme était au volant.Le système, appelé "voiturier automatique" fonctionne "comme un cerveau", indique à l'AFP Guillaume Devauchelle, vice-président chargé de l'innovation et du développement scientifique chez l'équipementier automobile français Valeo, qui présente le prototype dans le cadre du salon high-tech International CES."Il agit étape par étape, avec une certaine latitude de décision, et donc s'adapte à tous les cas de figure", précise-t-il, relevant que "même remis dans les mêmes conditions, il ne réagira pas deux fois de la même manière".L'idée est assez simple. En sortant de la voiture, le conducteur lancera une application depuis son téléphone ou un quelconque objet connecté, et le véhicule partira tout seul trouver la première place disponible. Au moment voulu, il relancera l'application et "la voiture reviendra attendre à la sortie du garage", explique M. Devauchelle.Le système ne nécessite pour fonctionner aucun équipement spécifique dans le garage, assure-t-il. Il repose en outre sur des capteurs ultrasons déjà utilisés sur les voitures, pour les radars de recul par exemple. Il faut juste en mettre un peu plus, à l'avant et sur les côtés, et y ajouter le cas échéant des caméras pour reconnaître une place handicapée ou une entrée de garage."Le credo est de rendre ça accessible au plus grand nombre", souligne M. Devauchelle, avec des technologies qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant