La vitamine D n'est pas une hormone miracle

le
0

Parée de toutes les vertus, la supplémentation en vitamine D n'aurait en réalité aucune efficacité dans la prévention des maladies non squelettiques. » Quels sont nos besoins en vitamine D ?

Quand on a la grippe, on n'accuse pas sa mauvaise mine de nous avoir rendu malade... Il devrait en être de même pour le déficit en vitamine D, selon une étude de chercheurs lyonnais publiée dans The Lancet Diabetes & Endocrinology.

On connaît depuis des dizaines d'années l'importance de cette vitamine pour l'absorption du calcium, donc son rôle dans la croissance osseuse et sa composante musculaire. Mais certains la parent aussi de toutes les vertus: des maladies cardio-vasculaires aux cancers, en passant par la sclérose en plaques ou la maladie d'Alzheimer... pas un mois ne passe sans qu'une étude n'établisse un lien entre ces divers troubles non squelettiques et le déficit en vitamine D.

Une conséquence et non une cause

Pour y vo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant