La virgule pour les nuls

le
0
La virgule pour les nuls
La virgule pour les nuls

Contre Paris, Florian Thauvin s'est fait remarquer en ratant parfaitement sa virgule. Pour l'aider avant Clermont, et pour tous ceux qui se sont reconnus dans son vautrage, petit guide de la virgule bien faite.

" Échec (n.m.) : Résultat négatif d'une entreprise, d'une tentative, manque de réussite ; défaite, insuccès, revers. "Subir un échec." " Le Larousse est formel, le geste tenté par Florian Thauvin à la 78e minute du Classique de dimanche est un échec, un flip-flap suivi d'un gros flop. Tout commence pourtant bien pour le Marseillais, qui dépose Verratti d'un joli crochet extérieur dès la première minute. Mais Marco, sorti à la 60e en faisant la gueule, peut retrouver la banane vingt minutes plus tard : sur le côté gauche, face à Marquinhos, Florian invente le point-virgule et se vautre magistralement, concédant la touche par la même occasion. Twitter explose, la France du foot a des crampes aux abdominaux. Du moins, celle qui en a, des abdos. Et sans forcément savoir placer cette virgule magique. Alors, parce que rire, c'est bien, mais que faire, c'est mieux, petit guide pour que l'elastico ne vous revienne pas à la gueule. Ni à celle de Flo Thauvin.

Florian "Ô Fenomeno dô circo" Thauvin ¤Crazy Skills vs PSG 1080p¤ pic.twitter.com/h6rBb7yBXW

— MuneGooner (@MuneGooner) 23 octobre 2016

De l'elastico japonais au ghoraf algérien


Avant de passer à la pratique, un petit tour par le solfège que tout maestro se doit de maîtriser. En prélude, il convient de mettre la clef sur la partition : la virgule est, à l'origine, différente du flip-flap ou de l'elastico, puisqu'elle n'utilise que l'intérieur du pied dans un crochet dont la forme épouse celle d'une virgule. Mais puisque le mot est passé dans le langage courant et que le Larousse n'a, sur ce point, pas encore statué, alors va pour l'appellation générique. Ensuite, si le maître incontesté du geste est sans aucun doute Ronaldinho – Manuel Dos Santos s'en souvient encore, parti cueillir des champignons vers le poteau de corner du Parc un soir d'octobre 2002 –, l'inventeur n'en serait pas son compatriote Rivelino. Parce qu'un geste aussi beau ne peut qu'être métissé, il s'agirait en fait du Brésilo-Japonais Sérgio Echigo, obscur coéquipier…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant