La violence faite aux femmes au programme du gouvernement

le
0
LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AU PROGRAMME DU GOUVERNEMENT
LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AU PROGRAMME DU GOUVERNEMENT

PARIS (Reuters) - Jean-Marc Ayrault donnera jeudi lors d'un déplacement en Normandie une impulsion à la lutte contre les violences faites aux femmes en France, en prévision de la loi sur les droits des femmes appelée à être examinée en juin au conseil des ministres.

La généralisation de l'utilisation d'un téléphone "grand danger" figure au nombre des pistes examinées par les services du chef du gouvernement, qui sera accompagné à Evreux (Eure), par la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem.

Selon des statistiques officielles, de 120 à 150 femmes meurent chaque année en France sous les coups de leur compagnon, une femme sur cinq a été victime d'agression sexuelle et seule une victime de violence sur dix porte plainte.

A Evreux, Jean-Marc Ayrault signera une convention de partenariat afin de promouvoir la coordination entre les différents acteurs publics - police, justice, associations - pour faire face à ce fléau.

La généralisation d'un téléphone "grand danger" confié à des personnes se sentant menacées figure parmi les pistes étudiées.

Expérimenté depuis 2009 dans quelques départements, dont Paris, la Seine-Saint-Denis, le Val-d'Oise et le Bas-Rhin, ce système à touche unique renvoyant vers des services spécialisés a "largement prouvé son efficacité et une quinzaine de départements sont volontaires pour l'appliquer", a expliqué un conseiller de Matignon.

La lutte contre les violences constitue l'un des volets de la loi sur les droits des femmes, qui doit aussi traiter les questions de parité et d'égalité, notamment en matière salariale.

Elizabeth Pineau, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant