La ville de Nice partie civile après l'attaque du 14 juillet

le
0
    NICE, 18 juillet (Reuters) - La ville de Nice a annoncé 
lundi son intention de se porter partie civile dans l'enquête 
sur l'attaque qui a fait 84 morts le 14 juillet sur la promenade 
des Anglais.  
    "Avec cette action, la municipalité entend concourir à 
l'action publique qui permettra d'établir la vérité sur cet 
odieux attentat" ont déclaré dans un communiqué commun Christian 
Estrosi, président de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur et de 
la Métropole de Nice, et le maire de la ville, Philippe Pradal.  
    Le soir du 14 juillet, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un 
Tunisien de 31 ans, a foncé avec un camion sur la promenade des 
Anglais, à Nice, faisant 84 morts et plus de 300 blessés dans la 
foule qui venait d'assister à un feu d'artifice. 
    Soixante-quatorze personnes étaient toujours hospitalisées 
lundi. Parmi elles, 28 étaient en réanimation, dont 19 au 
pronostic vital engagé, d'après le procureur de Paris. 
 
 (Matthias Galante, édité par Chine Labbé) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant