La ville de Detroit demande à se mettre en faillite

le
0
L'ancienne capitale de l'industrie l'automobile américaine a vu ses recettes fiscales s'effondrer avec le départ des plus grandes groupes. Elle croule aujourd'hui sous une dette de 18,5 milliards de dollars.

La ville de Detroit a officiellement demandé jeudi à se placer sous la protection du régime des faillites. Un tribunal fédéral va devoir décider d'ici trois mois si la plus grande ville du Michigan, écrasée par 18,5 milliards de dollars de dettes, y est éligible. Ce serait la faillite municipale la plus importante de l'histoire des États-Unis.

Kevyn Orr, l'administrateur d'urgence nommé par le gouverneur en mars dernier pour diriger la capitale américaine de l'automobile, disposerait grâce au chapitre 9 du code des faillites d'une grande marge pour forcer des réductions de prestations sociales des employés de la ville et effacer l'essentiel de ses dettes. «Il est clair que la situation financière d'urgence dans laquelle se trouve Detroit ne peut pas...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant