La vigne des seigneurs de Sercq sème la discorde

le
0
Dans cet îlot anglo-normand qui fut le dernier État féodal d'Europe jusqu'en 2007, le vignoble des frères Barclay, jumeaux riches à millions, vient d'être saccagé. Et les relations s'enveniment.

Sur la minuscule île anglo-normande de Sercq, les frères Barclay suscitent à nouveau l'ire de leurs voisins. Objet du courroux dans cette population de 600 âmes, le vignoble, planté par les jumeaux multimillionnaires, propriétaires du Ritz et du Daily Telegraph, vient d'être pour moitié détruit par un ou plusieurs vandales anonymes.

Depuis qu'ils ont débarqué en 1993 sur cette minuscule île plantée au milieu des les flots battant Guernesey et la péninsule du Cotentin, les frères Barclay ne cessent de bouleverser l'histoire de ce dernier État féodal d'Europe. Des liens remontant au duché de Guillaume de Normandie rattachent Sercq à la Couronne britannique, sans qu'il soit une partie constitutive du Royaume Uni. Mais son parfum suranné gâche la plus forte o...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant