La vie sans Pokémon

le
0
La vie sans Pokémon
La vie sans Pokémon

Plus important que la sécurité. Plus grave que le virus Zika. Plus problématique que les soucis d'hébergement. Plus de 10 000 sportifs sont pour l'instant privés de Pokémon Go à Rio ! L'application mobile gratuite de réalité augmentée développée par le studio américain Niantic (en partenariat avec Nintendo), qui fait un carton depuis un mois, est en effet introuvable au Brésil.

 

N'y voyez aucune manoeuvre du CIO, du TAS ou même du KGB. L'explication n'a pas besoin de 3D. Le jeu, déjà déployé en Australie, Nouvelle-Zélande, Etats-Unis, Europe, Canada, Japon et Hongkong, n'est tout simplement pas encore disponible en Amérique du Sud. Malgré l'appel lancé par le maire de Rio il y a quinze jours, Pikachu et les siens tardent à venir virtuellement déambuler dans le parc olympique ou se prélasser sur Ipanema. Sur les réseaux sociaux, les avatars des athlètes font la tête. Les smileys n'ont pas le coeur à sourire.

 

« On n'avait pas Internet sur nos portables en débarquant ici, confie Vincent Gérard, le gardien de l'équipe de France de handball. Dès qu'on l'a eu, on a cherché... et rien. Problème réglé. Dommage, cela aurait pu être marrant à petite dose. » Pas sûr cependant que le sélectionneur Claude Onesta ait vu d'un très bon oeil les doubles tenants du titre olympique en train d'attraper des créatures dans leurs anneaux... « On n'est quand même pas ici pour ça, glisse le rameur Jérémie Azou. La chasse, c'est celle à la médaille. »

 

Les Brésiliens, eux, sont moins fatalistes et la colère des fans, qui attendaient une sortie le 31 juillet, commence à monter. A tel point que Niantic, dont les serveurs sont dépassés par un succès — presque — planétaire, a publié un communiqué sur sa page Facebook pour demander aux chasseurs de s'armer de patience. « Oui, chers habitants du Brésil, nous voulons vous apporter le jeu à vous aussi, explique la compagnie. Nous avons lu vos posts ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant