La vie en prison de Nicolas Bernard-Buss

le
0
Incarcéré à Fleury-Mérogis, le «veilleur» anti-mariage gay a reçu des centaines de lettres de soutien. Il sera jugé en appel le 9 juillet.

Nicolas Bernard-Buss, le jeune militant de la Manif pour tous incarcéré à Fleury-Mérogis depuis le 19 juin, fait appel de sa condamnation. L'audience aura lieu le 9 juillet, a fait savoir son avocat, Me Benoît Gruau, au cours de laquelle sa demande de remise en liberté sera examinée. Membre du mouvement pacifique des «veilleurs», il est devenu le symbole de la répression policière dont s'estime victime le mouvement la Manif pour tous, qui le présente aujourd'hui comme un «prisonnier politique».

Le jeune homme de 23 ans, étudiant à l'Institut catholique de Paris (ICP), avait été arrêté le 16 juin sur les Champs-Élysées après une manifestation. Poursuivi pour «rébellion», «fourniture d'une identité imaginaire» (il avait seulement donné le premier nom de son patronyme - Bernard, nom de naissance de sa mère - en raison ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant