La vie de l'ex-femme de Dutroux chez les religieuses

le
0
Alors que l'accueil au couvent de Michelle Martin fait toujours polémique en Belgique, la communauté de s?urs qui l'héberge vient d'être reconnue par la Ligue des droits de l'homme pour son action.

À l'occasion de la Journée internationale des droits de l'homme, le 10 décembre, la communauté des s½urs clarisses de Malonne, qui héberge l'ex-femme du pédophile Marc Dutroux depuis cet été, près de Namur en Belgique, a été nommée par la Ligue belge des droits de l'homme pour son prix Régine Orfinger-Karlin 2012.

Ce prix, qui récompense une association ou une personne «½uvrant à la protection et à l'aide des groupes vulnérables», a sélectionné la communauté des religieuses pour son action en faveur de la libération conditionnelle. L'accueil au couvent de Michelle Martin, en liberté conditionnelle depuis août dernier après 16 ans de prison, avait défrayé la chronique et continue aujourd'hui de provoquer l'émoi de l'opinion.

Une réinsertion dif...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant