La vidéo Ultra HD commence à émerger en France

le
0
La vidéo Ultra HD commence à émerger en France
La vidéo Ultra HD commence à émerger en France

Le visionnage de contenus vidéo en Ultra Haute Définition commence à émerger en France à la faveur d'un écosystème qui se met en place progressivement, a souligné le cabinet NPA Conseil dans une étude présentée jeudi par l'opérateur satellite SES.Le marché des téléviseurs l'Ultra HD (UHD ou 4K, d'une qualité environ 4 fois supérieure à la HD actuelle) devrait être multiplié par quatre cette année par rapport à 2014, indique NPA se basant sur les projections de GfK qui table sur 800.000 unités vendues en 2015.Sur les écrans les plus grands de 56 pouces, l'Ultra HD représente déjà 30% des ventes, souligne le cabinet spécialiste des médias.La technologie 4K promet une expérience "immersive" dans l'image, un rendu des couleurs amélioré et une vision des détails plus précise, ainsi que dans une deuxième phase un son encore plus fidèle. Alors que de nombreux caméscopes grand public fonctionnent déjà avec ce standard, les fabricants de lecteurs blu-ray devraient finaliser l'adoption de ce nouveau standard cette année et certaines consoles de jeux devraient devenir compatibles avec les contenus 4K cette année. Du côté des opérateurs de télécom, les premiers boîtiers TV au standard HEVC ont été produits en 2014 et l'opérateur Free (groupe Iliad) a annoncé que sa nouvelle box serait compatible avec le format d'image numérique 4K, ce qui devrait inciter les concurrents à le suivre.Quelque 300 films sont aujourd'hui disponibles en 4K, qu'ils aient été tournés dans ce format ou remasterisés.Les nouveaux acteurs de la vidéo à la demande par abonnement (SVOD) sont à la pointe sur ce créneau dont ils veulent faire un format différenciant par rapport aux acteurs traditionnels de la TV (broadcast).L'américain Netflix devrait ainsi produire 100 heures de contenus en UHD, dont la série "Marseille", sur les 300 heures totales prévues.La concurrence avec la SVOD devrait pousser les chaînes payantes à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant