La victoire de l'Allemagne en Coupe du monde a relancé la natalité !

le
0
Götze, l'unique buteur de la finale, a délivré les Allemands lors de la prolongation.
Götze, l'unique buteur de la finale, a délivré les Allemands lors de la prolongation.

Neuf mois après la victoire de l'équipe de foot allemande au Mondial 2014, les maternités allemandes affichent complet. Plus un lit de libre dans certains hôpitaux, des sages-femmes surmenées, des cours de préparation à l'accouchement surbookés, des médecins qui travaillent sous pression et des mamans rayonnantes berçant leurs nouveau-nés dans leurs bras. Difficile de tirer des conclusions scientifiques de ce mini baby-boom, mais il semble qu'un lien de cause à effet puisse être établi de façon relativement fiable : fous de joie après avoir assisté au triomphe de leurs onze à Rio, les couples allemands ont sensuellement et voluptueusement fêté la victoire entre leurs draps.Le but de Mario Götze qui a fait, pour la quatrième fois, des Allemands - 1 à 0 après prolongations -, les champions du monde de foot semble avoir eu des répercussions sur leur libido et leur désir de procréation. On est bien loin du cliché du supporteur rougeaud effondré entre ses canettes de bière à la fin du match.Retrouvez le compte rendu de la finale du 13 juillet 2014Lukas (Podolski), parmi les prénoms préférésEn 2007, déjà, un an après que la Coupe du monde a eu lieu en Allemagne par un temps radieux, provoquant ce que les Allemands appellent depuis le "songe d'une nuit d'été", la courbe des naissances avait fait un bond au mois de mars, en particulier à Berlin, où il y avait eu 20 % de naissances de plus par rapport à la même période...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant