La victoire annoncée de Victor Ponta promet de prolonger la crise roumaine

le
0
La coalition du premier ministre sortant semble assurée de remporter les législatives de dimanche.

Envoyée spéciale à Bucarest

La question n'est pas qui va gagner, mais quelle sera l'ampleur de la victoire de l'Union sociale-libérale (USL), une coalition rassemblant les sociaux-démocrates (PSD) du premier ministre Victor Ponta, les libéraux de Crin Antonescu et le Parti conservateur du richissime Dan Voiculescu, ancien officier, dit-on, de la Securitate et patron d'un empire de presse. Un curieux attelage entré en guerre ouverte l'été dernier contre le président Traian Basescu au point d'avoir tenté en vain de le débarquer.

La seconde inconnue concerne donc l'avenir de cette cohabitation houleuse. Le mandat du président expire en 2014 et c'est à lui que revient de nommer le nouveau premier ministre. L'USL exige qu'il choisisse Victor Ponta et brandit, à défaut, la menace de lancer une nouvelle procédure de destitution. Cela n'a pas eu l'a...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant