La veuve de l'ermite des Alpes porte plainte

le
0
Sandrine Devillard et Marcel Amphoux lors de leur mariage le 7 septembre 2011 à Puy-Saint-Pierre.
Sandrine Devillard et Marcel Amphoux lors de leur mariage le 7 septembre 2011 à Puy-Saint-Pierre.

On croyait l'affaire enterrée, mais c'était compter sans la pugnacité de la principale actrice de ce feuilleton. Son nom - Sandrine Devillard-Amphoux - ne vous dit sans doute rien, et pourtant son mariage a fait le tour de la planète en septembre 2011. Cette jolie quadra, blonde et parisienne, avait pris pour époux dans le petit village de Puy-Saint-Pierre (Hautes-Alpes) un vieux garçon de 67 ans au physique ingrat, répondant au nom de Marcel Amphoux. On les avait même surnommés "la Belle et le Clochard". Leur union avait déclenché l'ire de nombreux habitants qui craignaient que la "Belle", par ailleurs agent immobilier, n'abuse de leur brave "Marcel"... Les soupçons allaient bon train, et pour cause, ce doux rêveur qui vivait en ermite dans une maison sans eau ni électricité, avec trente-sept euros de retraite par mois, était assis sur un patrimoine foncier dont il ignorait la valeur : quatre maisons et plusieurs terrains dans la vallée de Serre-Chevalier, le tout estimé à près d'un million d'euros. LIRE aussi "La tragique histoire de Marcel Amphoux" Rien ni personne n'avait pu empêcher leur idylle. La "Belle" s'en était même inspirée pour composer une chanson. Las, leur mariage ne dura pas. En novembre 2012, par un jour de brouillard, sur une petite route de montagne, le "Clochard" trouva la mort dans un accident de voiture. Le conducteur et ami du couple Devillard-Amphoux, poursuivi pour homicide et blessures involontaires, fut...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant