La vérité sur les frais des placements

le
0
Le Revenu Hebdo no 1400. (© Le Revenu)
Le Revenu Hebdo no 1400. (© Le Revenu)

La difficulté croissante à bien faire rémunérer son épargne avec des taux d’intérêt aussi bas rend de plus en plus cruciale la prise en compte des frais.

Car pas de mesure de performance pertinente d’un placement sans connaissance précise des commissionnements qu’il induit, de l’achat à la cession, sans oublier les frais courants (droits de garde, etc.). La rédaction du Revenu s’est donc attelée à la tâche, pour les principaux piliers du patrimoine. 

40% amputés

Pour chaque grande famille de placements, nous avons détaillé tous les frais observés, en donnant des indications sur les tarifs pratiqués. 

L’exercice réserve souvent de désagréables surprises, comme le déplore l’Autorité des marchés financiers dans le dernier numéro de sa Lettre de l’Observatoire de l’épargne : «Les épargnants savent-ils qu’un placement sur dix ans, alimenté mensuellement et au rendement de 6% par an, voit sa performance amputée de 40% avec des frais annuels et sur versements de 2% ?»

Manque de transparence

L’AMF se désole donc que, lors de ses visites mystères effectuées année après année auprès des réseaux bancaires, les frais des placements financiers «soient insuffisamment portés à la connaissance des clients». Certes, à partir de 2018, l’entrée en vigueur de la directive sur les

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant