La "vérité" selon Cécilia Attias

le
1
Cécilia Attias, ici en 2011 à Paris.
Cécilia Attias, ici en 2011 à Paris.

En plus des bonnes feuilles de son livre publiées dans Le Point cette semaine, Cécilia Attias se confie à l'hebdomadaire Elle à paraître vendredi. L'ex-première dame revient sur sa séparation d'avec Nicolas Sarkozy. Elle assure que, "évidemment", elle s'est "sentie coupable", mais, ajoute-t-elle, "la culpabilité, ça n'apporte rien, c'est stérile, c'est pire que le regret". Celle qui ne s'était jamais exprimée sur cette période de sa vie explique avoir décidé d'écrire pour "défendre [ses] idées", mais aussi pour "dire les choses telles" qu'elle les avait "vécues". "Évidemment, j'ai été blessée par les attaques dont j'ai fait l'objet. J'ai toujours encaissé sans rien dire, mais, contrairement à ce que l'on croit, le cuir ne s'épaissit pas", dit-elle. Elle affirme que, contrairement aux propos de proches de Nicolas Sarkozy, l'idée de fêter la victoire du nouveau chef de l'État au Fouquet's n'était pas la sienne : "En réalité, Nicolas et moi avons choisi ce lieu ensemble parce que les Champs-Élysées sont le coeur de Paris et Paris est le coeur de la France." De même, Mme Attias assure que ce n'est pas elle qui a dressé la liste des invités de cette soirée, qui fut décriée tout au long du mandat de Nicolas Sarkozy. "Je n'ai jamais établi de liste d'invités ni bloqué l'entrée à quiconque ! Le cabinet de Nicolas s'en est chargé", dit-elle. Quant au yacht de Bolloré sur lequel le couple présidentiel était parti...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8412500 le jeudi 3 oct 2013 à 14:43

    Reste a NY ne revenez plus ras de votre vérité et de votre bouquin!!!