La vente en viager

le
0

La vente en viager permet à une personne, généralement âgée, de toucher une rente jusqu'à son décès. À cette date, l'acheteur deviendra pleinement propriétaire du bien immobilier.

La vente en viager : le principe

Dans une vente en viager, le bien immobilier n'est pas immédiatement la propriété de l'acheteur. Le vendeur, généralement une personne ou un couple âgé, cède sa maison en échange d'une rente versée mensuelle jusqu'à son décès ou jusqu'au décès de la dernière personne vivante dans le cas d'un viager sur plusieurs têtes. En attendant, il continue à occuper son bien.

Un lien est ainsi établi entre le crédirentier et le débirentier. Le principe central de ce type de vente est le hasard puisque l'espérance de vie du propriétaire initial est inconnue. Ce contrat ne peut en effet concerner une personne très malade, dont les jours sont comptés. Cette vente nécessite le recours à un notaire.

Pourquoi vendre en viager ?

Pour une personne ou un couple doté de faibles pensions ou retraites, il peut être très intéressant de vendre son bien en viager. La rente allouée vient apporter un complément de revenu appréciable, pour la fin de ses jours. De plus, ce peut être une solution en l'absence d'héritier ou pour régler un éventuel problème de succession.

Pourquoi acheter en viager ?

Pour le débirentier, un achat en viager peut constituer une affaire immobilière si le vendeur ne vit pas très longtemps. Dans le cas contraire, le montant des rentes versées peut égaler, voire dépasser la valeur du bien. Il s'agit donc d'un pari sur l'avenir.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant