La vente du Washington Post crée un électrochoc

le
0
Le mythique quotidien politique américain, qui a connu son heure de gloire avec l'affaire du Watergate, a été cédé à Jeff Bezos, le charismatique patron d'Amazon et pionnier du Web.

Le Washington Post n'est plus aussi puissant qu'en 1974 lorsque ses révélations finirent par forcer le président Richard Nixon à démissionner. Pour autant son rachat par un mogul de l'Internet suscite énormément de réactions. La légende vivante du journal, Carl Bernstein, ancien du Post, auréolé du prestige de son travail d'investigation dans l'affaire du Watergate avec son collègue Bob Woodward, est optimiste: «Jeff Bezos me semble être exactement le type de choix inventif et innovant qui est nécessaire pour un nouvel engagement dans le sens d'un journalisme de haute qualité.» Alors que le monde des médias américains est sous le choc, les employés du quotidien méditent la prédiction faite par le patron d'Amazon il y a un an dans un journal allemand: «Dans vingt ans, les j...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant