La vente de Dim est suspendue

le
0
Sun Capital Partners, propriétaire de la maison mère de la célèbre marque française de lingerie, a mis un terme au processus de vente. Seules deux offres restaient en lice, sans doute en deçà des 600 millions d'euros espérés par le vendeur.

Presque un an après sa mise en vente, Dim n'a pas séduit. En tout cas, pas au prix escompté par Sun Capital Parners, soit environ 600 millions d'euros. Ce fonds d'investissement américain, propriétaire depuis sept ans de DBA (Dim Branded Apparel) - qui inclut la marque d'origine française, ainsi que Wonderbra et Playtex -, a décidé mardi d'interrompre le processus de vente. Dans un communiqué interne à DBA, son président, Christian Duval, a résumé pour les salariés les raisons de ce revirement: «DBA a suscité l'intérêt de plusieurs acheteurs stratégiques et financiers, a-t-il rappelé, mais Sun Capital considère que les offres ne reflétaient pas suffisamment la valeur et le fort potentiel de DBA.»

Seules deux offres a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant