La vente de Diane 35 interdite dans trois mois

le
0
L'ANSM a décidé de suspendre dans trois mois l'autorisation de ce traitement contre l'acné utilisé comme contraceptif et soupçonné d'avoir causé au moins 4 morts.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé mercredi l'interdiction dans trois mois de la pilule Diane 35 et de ses génériques en raison des risques de thromboses et d'embolies pulmonaires liés à sa prise.

«L'agence a décidé d'engager à partir de ce jour une procédure de suspension», a déclaré le directeur général de l'ANSM, Dominique Maraninchi, lors d'une conférence de presse. Cette procédure durera trois mois pendant lesquels les femmes qui prennent ce médicament ne doivent pas en interrompre la prise. Elles sont invitées à consulter leurs médecins, qui, de leur côté, ne doivent plus la prescrire à compter de ce mercredi. «Après ce délai, toute prescription sera interdite», a précisé Dominique Maraninchi. Tous les lots de Diane 35 et de ses génériqu...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant