La vallée de la Kapissa, repaire d'insurgés

le
0
C'est au cœur du dispositif militaire français en Afghanistan qu'avaient été enlevés, le 30 décembre 2009, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier.

C'est au cœur du dispositif militaire français en Afghanistan qu'ont été enlevés, le 30 décembre 2009, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier. Les deux journalistes de France 3 avaient commencé leur reportage au sein des forces tricolores. Ils les avaient ensuite quittées pour s'enfoncer, avec trois accompagnateurs afghans, sur la route reliant la province de Kapissa à celle de Surobi. Parti à l'aube, le groupe, qui espère interviewer des habitants hors de toute présence militaire, téléphone une dernière fois à 11 heures. Quelques heures plus tard, l'ambassade de France prévient la direction de France 3 de leur disparition, dans la localité d'Omarkheil, à 50 km de la capitale afghane.

Les deux provinces de Kapissa et Surobi, au nord-est de Kaboul, se trouvent sur l'axe historique reliant la capitale afghane à la grande ville pakistanaise de Peshawar. De tout temps, cette route a soutenu les échanges pakistano-afghans. Des camions bariolés

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant