La valeur du jour en Europe - WOLSELEY se replie après des résultats annuels inférieurs aux attentes

le
0

(AOF) - Wolseley (-3,44% à 4 152 pence) signe, de loin, la plus forte baisse de l'indice britannique FTSE 100 après des résultats annuels inférieurs aux attentes. Sur l'ensemble de son exercice 2016 clos fin juillet, le spécialiste de la plomberie et du chauffage a vu son bénéfice imposable progresser de 43% à 727 millions de livres sterling. Son bénéfice opérationnel a augmenté de son côté de 7% (+1,6% à changes constants) à 917 millions de livres, sous le consensus de 921 millions.

Wolseley reste confronté à une situation difficile sur son marché domestique. Ainsi, son résultat opérationnel au Royaume-Uni a reculé de 17,8% sur l'année à 74 millions de livres sterling. Cette contreperformance s'explique par une baisse de l'activité de Wolseley sur ses principaux segments que sont la réparation, la maintenance et l'amélioration. En plus de cette faiblesse des volumes, Wolseley continue à évoluer dans un environnement concurrentiel agressif où les prix sont toujours sous pression.

Au final, le chiffre d'affaires annuel du groupe au Royaume-Uni a augmenté de seulement 0,5% à changes constants, à 1,99 milliard de livres sterling alors qu'il avait progressé de 7,2% l'année précédente. Les revenus totaux de Wolseley sont ressortis à 14,43 milliards de livres en croissance de 4,2% à changes constants.

Désireux de redresser la barre au Royaume-Uni, Wolseley a lancé un plan de "repositionnement", avec des réductions de coûts attendues entre 25 et 30 millions de livres sur les trois prochaines années. Ce programme comprendra aussi 40 millions de livres d'investissement dans la refonte des magasins, la technologie et le digital. Au total, Wolseley va enregistrer 100 millions de livres sterling de charges liées à ce plan.

Dans une note, Liberum accueille favorablement ce plan mais s'attend à un abaissement du consensus pour Wolseley. Le groupe lui-même a tenu un discours prudent concernant ses perspectives, avec une croissance organique de 1,5% sur les deux premiers mois, une demande encore instable sur ses différents marchés et des perspectives économiques incertaines. Liberum voit toutefois la baisse de l'action comme une opportunité de revenir à l'Achat pour profiter de son positionnement solide aux Etats-Unis.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant