La valeur du jour en Europe - TESCO recule malgré des résultats annuels supérieurs aux attentes, doutes sur l'objectif de marge

le
0

(AOF) - Tesco (-3,8% à 188,96 pence) se retrouve à la dernière place du FTSE 100 britannique en raison de prises de bénéfices. Le titre du distributeur britannique a largement surperformé son indice de référence, gagnant plus de 26% depuis le début de l'année contre une hausse de 1,3% pour le Footsie. En comparaison avec un de ses comparables européens, le français Carrefour, Tesco fait également la course en tête : le titre du distributeur français perd encore plus de 6% depuis le début de l'année.

Les investisseurs préfèrent d'autant plus sécuriser leurs gains que les analystes ont accueilli avec méfiance les résultats annuels préliminaires de Tesco. Au vu de l'amélioration de la marge opérationnelle au Royaume-Uni sur l'exercice 2015/2016, de 0,1 point à 1,2%, Société Générale est restée sur sa position prudente par rapport au consensus. Ainsi, le broker juge toujours que la marge de Tesco sur son marché domestique augmentera de 30 points de base en 2016-2017 et non de 60 pour le consensus.

Dans une note publiée la semaine dernière, JPMorgan avait déjà mis en garde contre un excès d'optimisme concernant le redressement de la rentabilité du groupe au Royaume-Uni. "Le marché semble tabler sur une marge opérationnelle de 3% au Royaume-Uni d'ici trois ans mais cet objectif nous semble irréalisable", écrivait alors l'analyste. Les distributeurs britanniques sont confrontés depuis plusieurs années à une guerre des prix féroce sur leur marché domestique qui les oblige à baisser leurs prix de vente ou investir dans le marketing et les magasins afin de gagner des clients.

D'ailleurs, Société Générale a jugé bienvenue la hausse des investissements annoncée par Tesco pour le prochain exercice. Ces derniers devraient donc passer de 1 à 1,25 milliard de livres.

Tesco va donc devoir s'employer à convaincre les opérateurs de marché qu'il est vraiment sur la voie de la reprise. L'exercice 2015/2016 va pourtant dans ce sens puisque le distributeur a enregistré un bénéfice opérationnel avant éléments exceptionnels de 944 millions de livres. Il est ainsi supérieur au consensus qui le donnait à 932 millions. De plus, les ventes annuelles du groupe ont progressé de 0,1% à 48,35 milliards de livres alors qu'elles avaient reculé de 3% sur l'exercice précédent.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant