La valeur du jour en Europe - TELECOM ITALIA : le DG sur le départ, VIVENDI en embuscade

le
0

(AOF) - Telecom Italia (+2,67% à 1,037 euro) évolue dans le peloton de tête du FTSE MIB italien après avoir annoncé que des négociations sont en cours avec le Directeur général Marco Patuano autour de ses conditions de départ. Sans préciser depuis combien de temps la démission du patron de l'opérateur se prépare, le groupe a précisé qu'il faisait cette communication publique sur demande de la Consob, l'autorité des marchés financiers italienne. L'annonce faite ce matin par Telecom Italia intervient en tout cas comme une officialisation des informations évoquées par Bloomberg début mars.

L'agence annonçait alors que le président du directoire de Vivendi, Arnaud de Puyfontaine, premier actionnaire de Telecom Italia avec 24,9% du capital, avait eu des discussions avec de possibles remplaçants de Marco Patuano. Ce dernier se serait également rendu à Paris ces dernières semaines, sans doute pour essayer de sauver sa place, mais aussi pour discuter de stratégie avec les dirigeants de Vivendi.

L'annonce de sa prochaine démission suggère que le groupe de médias et de divertissement français a fini par choisir la manière forte en mettant Patuano sur la touche afin d'avoir le champ libre pour déployer sa stratégie chez Telecom Italia. Le profil du futur PDG sera sans doute surveillé de près mais il sera sans doute un homme de confiance de Vivendi et de Vincent Bolloré, son président du conseil de surveillance. Du côté de Vivendi, on ne fait aucun commentaire concernant ce changement de présidence à Telecom Italia.

A défaut de savoir qui dirigera l'opérateur italien, il est d'ores et déjà aisé de deviner quelle sera sa feuille de route. En effet, le plan stratégique 2016-2018 présenté mi-février par le groupe porte sans doute la patte de Vivendi : Telecom Italia y évoque précisément son projet de diversification vers les contenus afin d'aller vers plus de convergence avec ses réseaux télécoms. Le groupe cite notamment des renforcements à venir dans la musique, la vidéo, les jeux vidéo ou encore l'édition.

Ce programme ressemble fortement à celui que Bolloré suit chez Vivendi : OPA sur l'éditeur de jeux vidéo Gameloft, montée au capital d'Ubisoft, entrée au capital de la société de production audiovisuelle Banijay Group, prise de contrôle de la radio digital Radionomy...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant