La valeur du jour en Europe- RYANAIR confirme ses objectifs 2016 malgré le Brexit

le
0

(AOF) - Ryanair grimpe de près de 6% à 11,52 euros après avoir maintenu ses perspectives 2016 malgré le Brexit. La compagnie aérienne low cost irlandaise a fait état d'une hausse de 4% de son bénéfice net à 256 millions d'euros, avec une marge nette stable, sur son premier semestre 2016 (clos le 30 juin). Le trafic groupe a progressé de 11% à 31,2 millions de passagers, alors que le prix moyen du billet a chuté de 10% à 39,92 euros, compensé par une baisse de 9% des frais unitaires. Ryanair a réalisé un chiffre d'affaires en croissance de 2% à 1,69 milliard sur le semestre.

Concernant l'impact du Brexit, le groupe s'attend, comme ses concurrents européens, à une période d'incertitude politique et économique en Europe. Pour rappel, le groupe allemand Lufthansa et le britannique EasyJet ont annoncé des résultats et des perspectives dégradés. Lufthansa prévoit ainsi un repli de 8 à 9% de son revenu unitaire sur le deuxième semestre clos en décembre 2016. Chez EasyJet, le revenu par siège à taux de changes constants a accusé un repli de 8,3% au troisième trimestre de son exercice décalé. Le chiffre d'affaires a reculé de 2,6% à 1,196 milliard de livres, pénalisé notamment par l'attaque terroriste de Bruxelles et le vol d'Egyptair.

De son côté, Ryanair prévoit à court terme, une livre sterling plus faible, et une croissance moindre au Royaume-Uni et en Europe, ainsi qu'une pression tarifaire jusqu'à fin 2017 au moins. À long terme, la compagnie est plus optimiste, estimant qu'il peut y avoir des opportunités si les concurrents de au Royaume-Uni ne sont plus autorisés à exploiter des intra-liaisons notamment.

Pour cette année, Ryanair a confirmé ses objectifs, soulignant la bonne tenue des ses réservations en hausse de 1% par rapport à l'an dernier. Le trafic devrait continuer de progresser de 10% à 117 millions de passagers. Les bénéfices pour 2016 sont pour leur part attendus en croissance d'environ 12%, soit compris entre 1,375 milliard et 1,425 milliard d'euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant