La valeur du jour en Europe - RWE : un premier trimestre de bonne facture

le
0

(AOF) - Après E.ON hier, c'est au tour de son concurrent RWE de publier ses résultats trimestriels. A l'image des autres "utilities" européennes, la deuxième société allemande du secteur a été pénalisée par la faiblesse des prix de l'électricité liée à la concurrence des énergies renouvelables et à un tassement de la demande. Pour autant, le groupe est parvenu à battre le consensus grâce à la performance de sa division Trading. Fort de ce bon début d'année, RWE a confirmé ses prévisions annuelles. Ces bonnes nouvelles sont saluées par le marché. A Francfort, le titre bondit de 5,99% à 12,13 euros.

Sur les trois premiers mois de 2016, RWE a réalisé un bénéfice net en baisse de 2% à 857 millions d'euros, pénalisé par la dégradation de son résultat financier. Le résultat opérationnel a grimpé de 7% à 1,7 milliard tandis que l'Ebitda a progressé de 5% à 2,3 milliards.

Ces deux derniers chiffres sont ressortis au-dessus des attentes du marché qui tablait sur 1,46 milliard pour le résultat opérationnel et sur 2,05 milliards pour l'Ebitda.

RWE a justifié cette surperformance par le bond du résultat opérationnel de sa division Trading, qui s'est établi à 166 millions d'euros contre seulement 7 millions un an plus tôt.

Sans surprise, le résultat opérationnel de la branche de production d'électricité classique a été à la peine (-20% à 354 millions).

Le résultat de la division Services a reculé de 2% à 543 millions tandis que la division qui comprend les énergies renouvelables a vu son résultat opérationnel progresser de 1,4% à 583 millions.

Au bilan, RWE a annoncé une nette hausse de sa dette nette. Elle se montait à 27,9 milliards le 31 mars contre 25,1 milliards le 31 décembre. Cette progression s'explique par la génération d'un cash flow négatif.

Le groupe a confirmé les prévisions 2016 annoncées en mars dernier sauf celle de la dette. RWE tablait précédemment sur un montant de l'ordre de 25,1 milliards d'euros, mais il anticipe dorénavant une petite hausse en raison d'une augmentation des provisions retraites liée à un environnement de taux d'intérêt ultra-bas.

Pour le reste, le groupe continue de tabler sur un Ebitda compris entre 5,2 et 5,5 milliards, et sur un résultat opérationnel compris entre 2,8 et 3,1 milliards. Le bénéfice net est attendu entre 0,5 et 0,7 milliard.

Dans le sillage de cette publication, Citi a confirmé sa recommandation Neutre et son objectif de cours de 11,50 euros sur la valeur. "Le vent tourne favorablement, mais il est encore trop tôt pour acheter", a commenté le broker qui attend des précisions sur la faiblesse du groupe : son bilan.

(P-J.L)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant