La valeur du jour en Europe - RWE tombe dans le rouge

le
0

(AOF) - EDF n'est pas le seul électricien européen à souffrir de la baisse des prix de gros de l'électricité (-40% en un an). RWE ne versera pas de dividende sur ses actions ordinaires cette année après avoir accusé une perte nette en 2015. La sanction boursière est sans appel : le titre du groupe allemand plonge de plus de 10% à 10,58 euros. L'an dernier, RWE a accusé une perte nette de 200 millions d'euros en raison d'une dépréciation de 2,1 milliards d'euros sur ses centrales et de 900 millions liés à un report d'impôts. Les analystes tablaient sur un bénéfice net de 1,16 milliard d'euros.

Le bénéfice net ajusté s'est établi à 1,1 milliard et le résultat opérationnel à 3,8 milliards, soit dans la fourchette dévoilée en novembre dernier.

Cette publication confirme donc les difficultés actuelles rencontrées par les grandes utilities européennes. La faiblesse du prix de gros de l'électricité, qui évolue à des plus bas depuis 2002, contraint les groupes à déprécier leurs actifs et à lancer des mesures d'économie drastiques pour préserver leur trésorerie. Hier, EDF a ainsi dévoilé un bénéfice net 2015 en recul de 67,9% et réduit son dividende de 1,25 à 1,10 euro par action.

RWE est également pénalisé par la décision de Berlin de sortir du nucléaire et par la demande croissante des grandes économies pour les énergies renouvelables.

Face à ce constat, le groupe allemand avait annoncé début décembre son intention de scinder ses activités d'énergies renouvelables, de réseaux et de distribution au sein d'une nouvelle filiale destinée à être cotée en Bourse dans les douze mois à venir.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant