La valeur du jour en Europe - ROYAL BANK OF SCOTLAND toujours dans l'ornière

le
0

(AOF) - Royal Bank of Scotland, qui est encore détenue en majorité depuis la crise financière, a plus que doublé ses pertes au premier trimestre. A la Bourse de Londres, les investisseurs sanctionnent cette publication : l’action de la banque britannique recule de 1,47% à 241,20 pence. 2016 semble mal parti pour un établissement qui a annoncé l’année dernière sa huitième perte annuelle d’affilée. Sur les premiers mois de l’année, sa perte nette est ressortie à 968 millions de livres (1,24 milliard d’euros) contre une perte de 459 millions de livres, un an plus tôt.

Elle est légèrement plus importante qu'anticipé par les analystes, le consensus Reuters s'élevant à 957 millions de livres.

Cette perte s'explique cependant par un versement exceptionnel de 1,193 milliard de livres à l'Etat britannique, qui accorde le droit à Royal Bank of Scotland de verser un dividende à ses actionnaires sous conditions. Ces derniers vont donc devoir encore patienter.

Dans le même temps, le produit net bancaire a reculé de 13% à 3,06 milliards de livres.

La banque a également annoncé 238 millions de livres de restructurations au premier trimestre et prévoit qu'elles représentent plus d'1 milliard cette année. Elles ont principalement concerné son réseau d'agences Williams & Glyn.

Sauvée par l'Etat lors de la crise financière, la banque britannique s'était engagée à se séparer de cet actif d'ici fin 2017 dans le cadre des conditions imposées par la Commission européenne. Or, elle risque de ne pas y parvenir dans les délais prévus.

En contrepartie de ces restructurations, Royal Bank of Scotland vise 800 millions de livres d'économies en 2016, dont 189 millions ont été réalisés au premier trimestre.

S'agissant de sa solidité, Royal Bank of Scotland a annoncé un ratio de fonds propres durs de 14,6%, en recul de 90 points de base.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant