La valeur du jour en Europe - MARKS AND SPENCER chute, l'exercice 2016/2017 sera pénalisé par le plan de redressement

le
0

(AOF) - Marks & Spencer (-7,71% à 410,6 pence) signe la plus forte baisse du FTSE 100 britannique après avoir indiqué que son bénéfice serait négativement impacté "à court terme" par les mesures annoncées pour poursuivre le redressement de son activité non-alimentaire. Le distributeur britannique n'a pas donné d'estimation chiffrée du repli attendu sur le prochain exercice mais les analystes interrogés par Bloomberg prévoient une baisse de 12% sur l'exercice 2016/2017 qui sera clos début avril.

En poste depuis début avril, le nouveau PDG Steve Rowe a donc décidé de réduire le nombre de promotions pour restaurer sa crédibilité et ne pas donner l'impression qu'il brade ses produits. Marks & Spencer prévoit tout de même de réduire certains de ses prix afin d'être à nouveau compétitif et d'attirer à nouveau les clients dans ses rayons de vêtements et d'équipements de la maison.

L'agencement des magasins sera également revu afin d'améliorer l'expérience client. Ainsi, les produits, moins nombreux, seront mis en valeur de manière plus claire et moins confuse. Marks & Spencer va également travailler sur une meilleure disponibilité de ses gammes pour éviter que des clients, déçus de ne pas trouver le produit qu'ils demandent, ne partent chez des concurrents.

Prenant en compte le temps nécessaire pour que ce plan soit efficace, Marks & Spencer anticipe certes une hausse de 50 à 100 points de base de sa marge brute dans le non-alimentaire mais mise sur une nouvelle baisse de ses ventes pour l'exercice 2016/2017. Dans une note récente, le broker Berenberg s'interrogeait précisément sur la capacité du groupe à compenser les baisses de prix nécessaires pour regagner de la compétitivité par une progression des volumes écoulés.

La tendance enregistrée en 2015/2016 devrait donc se poursuivre sur le nouvel exercice : les ventes de la division Vêtements et maison ont reculé de 2,2% à 3,9 milliards de livres en 2015/2016 (sur 53 semaines au lieu de 52). Ce recul a tout de même été compensé par la solidité persistante de l'activité Alimentaire : +3,6%.

Au final, Marks & Spencer a vu son chiffre d'affaires progresser de 2,4% à 10,6 milliards de dollars, permettant à son bénéfice imposable de dépasser les attentes : à 684,1 millions de livres sterling, il est supérieur de 1,4% au consensus. Ce dernier est entendu sur 52 semaines.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant