La valeur du jour en Europe- Le secteur aérien frappé de plein fouet par les attentats en Europe et le Brexit

le
0

(AOF) - Le secteur aérien européen traverse un trou d’air en Bourse. Lufthansa cède 8% suivi d'Air France-KLM -4,51%, EasyJet -4,44% et Ryanair -4,34%. Ce matin, le groupe allemand Lufthansa et le britannique EasyJet ont annoncé des résultats et des perspectives dégradés, en raison des inquiétudes sur la sécurité en Europe et aux incertitudes post-Brexit. Lufthansa prévoit ainsi un repli de 8 à 9% de son revenu unitaire sur le deuxième semestre clos en décembre 2016.

Sur l'année 2016, la croissance du chiffre d'affaires sera désormais de 5,4% contre les 6% attendus auparavant par la compagnie aérienne allemande. Le bénéfice d'exploitation ajusté (Ebit) devrait de son côté être inférieur à celui de 2015 alors qu'en première estimation, Lufthansa le prévoyait légèrement supérieur.

Sur son premier semestre, Lufthansa a accusé une baisse de 2,6% de son chiffre d'affaires à 15 milliards d'euros. L'Ebit a lui atteint 529 millions contre 468 millions d'euros l'an dernier. Les recettes unitaires à taux de change constants ont de leur côté nettement diminué de 5,2%.

Société Générale a maintenu sa recommandation Conserver avec un objectif de cours de 11 euros sur Lufthansa. Selon le broker, ce profit warning n'est pas réellement une surprise compte tenu du contexte. Cependant, la baisse de 8-9% des recettes unitaires que prévoit le groupe au deuxième semestre est pire que prévu, l'analyste la qualifiant de "spectaculaire".

Chez EasyJet aussi, l'heure n'est pas à la fête. La compagnie britannique low cost a accusé un repli de 8,3% de son revenu par siège à taux de changes constants au troisième trimestre de son exercice décalé. Le chiffre d'affaires a reculé de 2,6% à 1,196 milliard de livres, pénalisé notamment par l'attaque terroriste de Bruxelles et le vol d'Egyptair.

Dans ce contexte, la compagnie aérienne n'a pas donné de prévisions pour les mois qui viennent. EasyJet a toutefois indiqué que les évènements récents (Nice, Turquie) vont peser sur le quatrième trimestre.

Fin juin, EasyJet avait lancé un profit warning sur son second semestre. Conséquence directe du Brexit, le groupe s'attend à une baisse d'au moins 5% de son revenu par siège (à taux de change constant).

Selon une note récente d'HSBC, une sortie de la Grande-Bretagne du marché unique du transport aérien pourrait affecter 30% des activités d'EasyJet.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant