La valeur du jour en Europe - H&M en léger recul après un deuxième trimestre mitigé

le
0

(AOF) - Hennes & Mauritz (H&M) est en légère baisse de 0,52% à 249,3 couronnes suédoises à la Bourse de Stockholm après avoir annoncé une baisse de 17% de son bénéfice imposable du deuxième trimestre (clos fin mai) à 7,002 milliards de couronnes suédoises. Ce dernier ressort toutefois en ligne avec les attentes puisque le consensus Reuters le donnait à 6,97 milliards. La marque de prêt-à-porter a expliqué que son bénéfice avait été affecté par la force du dollar qui s'est traduite par une hausse de ses coûts d'achats.

De plus, une politique intensive de réductions des prix et l'impact des investissements de long terme réalisés par le groupe - qui ont augmenté de 100 millions de couronnes suédoises au deuxième trimestre par rapport à la même période de l'exercice précédent - expliquent aussi cette contreperformance.

L'impact de ces deux facteurs s'est aussi fait sentir au niveau de la rentabilité de H&M. Au deuxième trimestre, la marge brute du groupe est ressortie à 57,6%, en baisse de 1,8 point. Cette érosion dans un contexte de hausse des investissements fait écho à la mise en garde formulée hier par Société Générale. Dans une note, le bureau d'études indiquait que H&M devait faire face aux menaces conjointes des discounters, type Primark, et des vendeurs de vêtements en ligne. Ces derniers, libérés des coûts liés au parc de magasins d'un distributeur classique, vont pousser ces derniers à investir dans les outils web et mobiles.

Le défi est d'autant plus compliqué à relever pour H&M que ses ventes s'avèrent être moins robustes que prévu. Ainsi, le groupe a mis en cause une météo défavorable en mars et avril qui a pesé sur la croissance de ses ventes trimestrielles. Ces dernières se sont élevées à 46,87 milliards de couronnes, en croissance de 5% en devises locales.

Le deuxième trimestre a donc prolongé la tendance déjà soulignée sur les trois premiers mois de l'exercice, lorsque les ventes avaient progressé de 9% en devises locales, sous les attentes du groupe.

En dépit de ce semestre compliqué, le management du groupe de prêt-à-porter n'a formulé aucun avertissement sur ses perspectives annuelles. H&M a d'ailleurs indiqué que la tendance sur le mois de juin allait dans le bon sens avec une croissance de 7% des ventes entre le 1er et le 21 juin. Le groupe a rappelé la base de comparaison défavorable à laquelle il est confrontée sur ce mois : les ventes avaient bondi de 14% l'année dernière.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant