La valeur du jour en Europe - EASYJET : le bénéfice annuel chute comme prévu... les perspectives rassurent

le
0

(AOF) - Pour la première fois depuis 2009, EasyJet a vu son bénéfice avant impôt chuter de 27,9% à 495 millions de livres sur son exercice 2015-2016 (clos fin septembre), pénalisé par l'impact du Brexit sur les changes et les récents attentats en Europe. Toutefois, le titre EasyJet (+3% à 1064 pence) n'est pas pénalisé en Bourse, ces résultats étant attendus... En effet, la compagnie avait abaissé le 6 octobre sa prévision de bénéfice annuel, attendu entre 490 et 495 millions de livres. Les investisseurs retiennent donc surtout que ce dernier ressort finalement dans le haut de la fourchette.

EasyJet a également rassuré sur ses coûts : en 2016, ils ont baissé par siège de 4,6% à change constant à 52,26 livres. Le coût par siège hors carburant a augmenté de 2,6% à 38,31 livres et de 1,1% à taux de change constant. Le 6 octobre, la compagnie avait dit s'attendre à une hausse "autour de 1%" à changes constants hors carburant.

Sur l'ensemble de l'exercice, les revenus de la compagnie aérienne britannique ont eux légèrement baissé de 0,4% à 4,669 milliards de livre. Par siège, le chiffre d'affaires a reculé de 6,4% (-6,9% à change constant). L'impact négatif des taux de change suite au Brexit s'est élevé à 88 millions de livres.

Easyjet a également affiché un nombre de passagers record à 73,1 millions, en hausse de 6,6% avec un taux de remplissage record lui aussi de 91,6%, reflétant le modèle résilient d'EasyJet et sa capacité à stimuler la demande même sur des marchés difficiles. La capacité du groupe a en effet augmenté de 6,5% sur la période pour atteindre 80 millions de sièges.

Enfin, EasyJet a déclaré sur son exercice 2015-16, un dividende de 53,8 pence par action, en ligne avec la politique de distribution de 50% de son bénéfice après impôts.

Commentant les résultats, Carolyn McCall, directrice générale d'EasyJet a déclaré : "Pour l'avenir, le modèle easyJet reste solide et nous continuons à voir des opportunités à moyen terme pour accroître les revenus, les bénéfices et les rendements des actionnaires" (...). Près de la moitié de notre croissance l'année prochaine sera au Royaume-Uni, avec une croissance significative également en Suisse, en France et en Italie. Notre stratégie sera de renforcer notre position dans nos principaux aéroports avec une croissance à deux chiffres (Londres, Manchester, Venise, Berlin et Amsterdam)."


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant