La valeur du jour en Europe - E.ON ne convainc pas

le
0

(AOF) - En hausse à l'ouverture, E.ON recule de 1,84% à 8,18 euros à Francfort malgré des résultats 2015 conformes aux attentes. Les investisseurs s'inquiètent des perspectives du numéro un allemand des services aux collectivités. Le groupe, pénalisé par la chute des cours de l'électricité, la demande croissante pour les énergies renouvelables et l'abandon du nucléaire en Allemagne, table sur un Ebitda 2016 compris entre 6 et 6,5 milliards d'euros, en baisse de plus de 20%. Le consensus tablait sur 6,6 milliards.

Dans un contexte difficile, E.ON a précisé que cette fourchette pourrait être abaissée à la suite de l'introduction en Bourse d'Uniper prévue au second semestre. Uniper est une société où sont regroupées les activités de production d'électricité et de négoce énergétique.

En 2015, E.ON a accusé une perte nette de sept milliards d'euros contre 3,16 milliards en 2014. Le consensus tablait sur une perte de 6,48 milliards d'euros. L’électricien a enregistré 8,8 milliards d'euros de  charges de dépréciations, essentiellement concentrées sur les centrales électriques.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) annuel a reculé 10% à 7,56 milliards d'euros, un montant supérieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 7,26 milliards.

Ce matin en première approche, Bryan Garnier a confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 10,2 euros sur le titre après des résultats conformes à ses attentes et des prévisions 2016 prudentes, comme attendu.

L'analyste souligne que le management n'a pas évoqué une baisse ou une suppression du dividende au titre de l'exercice 2016, contrairement à son rival RWE.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant