La valeur du jour en Europe - CARLSBERG baisse après ses semestriels, Bryan Garnier passe à la vente

le
0

(AOF) - Carlsberg (-4,27% à 650 couronnes danoises) ferme la marche de l'indice OMX de Copenhague après avoir publié des résultats semestriels inférieurs aux attentes qui ont entrainé une dégradation de recommandation de Bryan Garnier. Le brasseur a fait état d'un bénéfice net de 1,86 milliard de couronnes danoises au premier semestre, en hausse de 25%. Ce dernier intègre toutefois des éléments exceptionnels positifs, à hauteur de 406 millions de couronnes, liés notamment à la vente de Danish Malting Group. Ce produit de cession a compensé les coûts de restructuration en Chine et en Inde notamment.

Ajusté de ces éléments exceptionnels, le bénéfice net de Carlsberg a baissé de 19% à 1,40 milliard de couronnes. Selon un consensus livré par le groupe, les analystes l'attendaient à 1,42 milliard.

Le résultat opérationnel du groupe danois est également ressorti sous les attentes : à 3,44 milliards, en repli de 4% (+8% en organique), il était anticipé à 3,48 milliards. Carlsberg a non seulement souffert d'un impact de change négatif, à hauteur de 11%, mais aussi d'une baisse de ses ventes. En effet, son chiffre d'affaires a baissé au premier semestre de 4% à 31,24 milliards de couronnes. Le consensus les donnait à 31,37 milliards.

En termes de volumes vendus, Carlsberg a écoulé 70 millions d'hectolitres, en recul de 1%, dont 59,1 millions d'hectolitres de bière. Le consensus était de 70,4 millions d'hectolitres. La baisse des volumes s'explique notamment par la faiblesse persistante du marché chinois, où les boissons de Carlsberg sont de moins en moins appréciées, et un deuxième trimestre difficile en Europe de l'Est.

Dans ce contexte, Carlsberg a tenté de s'attirer les bonnes grâces des investisseurs en maintenant ses perspectives annuelles. Il vise donc toujours une croissance organique de son bénéfice opérationnel comprise entre 0 et 5%. Toutefois, le brasseur s'attend désormais à un impact négatif lié aux changes de 600 millions de couronnes contre 550 auparavant. Carlsberg prévoit aussi un taux d'imposition plus élevé cette année, à 33% contre 28% initialement.

Ajoutées à la déception des résultats semestriels, ces perspectives ont fait dire à l'analyste de Bryan Garnier que le consensus pourrait être revu à la baisse concernant le résultat opérationnel annuel de Carlsberg. Le broker a dégradé sa recommandation sur le titre de Neutre à Vendre.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant