La valeur du jour en Europe Ca se complique pour SWATCH GROUP

le
0

(AOF) - Le plongeon de 11% à 256,50 francs suisses de Swatch Group est à la hauteur de son profit warning. Frappé de plein fouet par la baisse de ses ventes à Hong Kong et en Europe, le premier groupe horloger mondial, avec ses marques Omega et Longines notamment, prévoit un chiffre d'affaires semestriel en repli de 12% et un résultat opérationnel en chute de 50% à 60%. Le chiffre d'affaires devrait ressortir à 3,689 milliards de francs suisses et le résultat opérationnel à 342,5 millions, des montants largement inférieurs au consensus qui tablait sur respectivement 3,917 milliards et 558 millions.

Dans un communiqué, le géant suisse a indiqué que ses marchés clefs, Hong Kong et une partie de l'Europe, particulièrement la France et la Suisse, s'étaient fortement contractés au premier semestre. La Chine continentale en revanche, est restée bien orientée.

Swatch Group publiera ses comptes détaillés le 21 juillet. Sans attendre, le groupe a rassuré ses employés et fournisseurs. Malgré les vents contraires, il ne réduira pas ses effectifs et ses investissements dans le marketing et les nouveaux produits. La société poursuivra sa politique défensive d'augmentation des prix.

Le groupe suisse souffre, plus que les autres acteurs du secteur, de son positionnement. Il est en effet exposé aux montres de milieu à haut de gamme (de Tissot à Longines), un marché ultra-concurrentiel qui digère désormais l'arrivée massive des montres connectées. Il est également exposé au marché du grand luxe avec Omega et surtout Breguet et Harry Winston. Or, cette niche est particulièrement dépendante de la clientèle asiatique et moyen-orientale. Mais les Chinois se déplacent moins à Hong Kong, haut lieu de la consommation de luxe en Asie, tandis que les Moyen-Orientaux restreignent leurs voyages en Europe pour des raisons de sécurité et leurs dépenses eu égard à la chute des cours du pétrole.

Entre janvier et mai, les exportations horlogères suisses ont baissé de 9,7% en valeur par rapport à l'année passée, pour s'établir à 1,6 milliard de francs suisses. Sur les cinq premiers mois de l'année, le niveau est inférieur à celui de 2012.

Tous les segments de prix se sont inscrits en baisse, mais de manière inégale. La contraction a été particulièrement marquée entre 200 et 500 francs, tandis que les garde-temps de plus de 3 000 francs affichaient aussi un recul à deux chiffres.

Kepler Cheuvreux, dont les estimations étaient plus prudentes que le consensus, a confirmé sa recommandation Réduire et son objectif de cours de 255 francs suisses sur Swatch Group. Bryan Garnier a dégradé sa recommandation sur le titre de Neutre à Réduire et abaissé son objectif de cours de 370 à 270 francs suisses. Pour le broker, l'impact de l'attentat de Nice sur le secteur du luxe en Europe ne devrait pas améliorer la situation du groupe dans les mois à venir.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant