La valeur du jour en Europe - ASML : perspectives saluées

le
0

(AOF) - Avec un gain de 2,88% à 95,49 euros, ASML a pris la tête de l’indice néerlandais AEX grâce à la présentation d’un objectif de rentabilité plus élevé que prévu. Au quatrième trimestre, l’équipementier pour le secteur des semi-conducteurs vise des ventes comprises entre 1,7 et 1,8 milliard d'euros, globalement en ligne avec les attentes. Il devrait ainsi afficher des ventes record pour la troisième année consécutive. La prévision d’une marge brute entre 47% et 48% a, elle, dépassé largement le consensus Bloomberg de 43,6% et marquera une amélioration par rapport au troisième trimestre (46%).

Le groupe a par ailleurs dévoilé 1,42 milliard d'euros de nouvelles commandes, là où le marché anticipait 1,24 milliard d'euros. ASLM a reçu notamment trois commandes pour sa dernière génération de machine, qui utilise la technologie de lithographie dans l'extrême ultraviolet et permet de poursuivre la réduction de la taille des transistors qui composent les puces. Elle permettra aussi de résoudre l'équation de coûts à laquelle l'industrie des semi-conducteurs fait face, expliquait il y a quelques mois Bryan Garnier.

Elle est pour l'instant seulement en test chez quelques clients, mais le taux de disponibilité des machines n'est pas encore suffisant pour qu'elles soient utilisées pour de la production de masse. Si la meilleure performance d'un de ses systèmes a été d'être disponible plus de 90% du temps sur une période moyenne de quatre semaines, sept machines chez des clients d'ASML étaient disponibles seulement plus de 80% du temps sur la même période. Selon Kepler, un taux de disponibilité supérieur à 90% est nécessaire pour la production en gros volume.

Ces perspectives favorables ont relégué à l'arrière-plan des résultats du troisième trimestre mitigés. Le groupe a réalisé un bénéfice net en hausse de 23% à 396 millions d'euros, ressortant sous le consensus Reuters de 410 millions. En revanche, le chiffre d'affaires a augmenté de 17% à 1,82 milliard d'euros, surpassant les attentes du marché : 1,73 milliard d'euros.

S'agissant du retour aux actionnaires, le groupe a racheté pour 400 millions d'euros de ses propres actions dans le cadre d'un programme de 1,5 milliard d'euros pour 2016 et 2017.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant