La valeur du jour à Wall Street - WELLS FARGO, empêtré dans un scandale, change de patron

le
0

(AOF) - A moins de 48 heures de la publication des résultats du troisième trimestre, Wells Fargo a annoncé le départ de son PDG, John Stumpf, victime du scandale des comptes fictifs. Il sera remplacé par Tim Sloan, auparavant directeur exécutif (COO). En dépit de cette mise à la retraite intervenant après que des appels à sa démission aient été lancés, l’action de la troisième banque américaine perd 1,83% à 44,49 dollars, un recul similaire à celui des autres banques américaines.

Stephen Sanger a par ailleurs été nommé président non-exécutif de la banque, cette dernière séparant ainsi les fonctions de président et de directeur général.

John Stumpf a travaillé pendant 34 ans pour Wells Fargo, dont il est devenu Directeur général en juin 2007 avant d'ajouter la fonction de président en janvier 2010. Son départ est la conséquence du scandale dans lequel Wells Fargo est empêtré depuis plusieurs semaines : deux millions de comptes clients auraient été ouverts à leur insu par ses employés afin d'atteindre leurs objectifs commerciaux et d'empocher leurs bonus. Ceux-ci faisaient l'objet d'une intense pression du management pour les atteindre.

Credit Suisse reconnait qu'il n'y pas de solution rapide aux enquêtes en cours, aux dommages pour la réputation de la banque et qu'il est nécessaire que les changements au niveau des pratiques commerciales soient appliqués en totalité. Cela dit, si la nomination de Tim Sloan au poste de Directeur général est considérée comme un nouveau départ, permettant à la banque de prendre ses distances avec l'affaire des comptes factices, le changement de direction sera jugé positivement, explique l'analyste. Ce dernier s'attend à ce que les résultats du troisième trimestre, attendus vendredi après l'après-midi, soient solides, le scandale ne devant pas pénaliser la banque sur cette période.

Si JPMorgan juge aussi positivement ce changement, il souligne que Tim Sloan va quand même devoir répondre aux questions des investisseurs et aux nombreuses enquêtes qui ne semblent pas devoir disparaître. L'analyste s'attend aussi à ce que la banque doive régler de nouvelles amendes et indemnités alors que Wells Fargo a déjà accepté de payer 190 millions de dollars. Le broker explique enfin que l'une des questions clés qui se posent aux investisseurs est celui du changement de culture de la banque, dont les pratiques ne sont pas assez transparentes.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant