La valeur du jour à Wall Street - STANLEY BLACK AND DECKER met la main sur la division Outils de Newell

le
0

(AOF) - Le rapprochement annoncé entre Stanley Black & Decker et Newell est apprécié des investisseurs : le titre du premier gagne 1,89% à 119,88 dollars et celui du second s'adjuge 1,07% à 50,88 dollars. Stanley Black & Decker va donc verser 1,95 milliard de dollars pour acquérir l'intégralité de la division Newell Tools qui comprend les marques Irwin ou encore Lenox. Ce segment a généré au premier semestre un chiffre d'affaires de 377,1 millions de dollars, soit 7,2% des revenus de Newell sur cette période.

Le prix proposé représente un multiple de 13 fois l'Ebitda de la cible et Stanley Black & Decker vise des synergies de coûts annuelles de 80 à 90 millions de dollars à partir de la troisième année suivant la finalisation de l'opération. L'acquisition devrait aussi ajouter 15 cents au bénéfice par action de l'acheteur dès la première année suivant le closing du deal puis de 50 cents en année trois. Le fabricant de matériel de bricolage espère boucler l'opération dans le courant du premier semestre 2017.

Du côté de Newell, l'offre de Black & Decker est une aubaine. En effet, le groupe a lancé la semaine dernière un vaste plan de cessions d'actifs destiné à simplifier sa structure. Newell Tools faisait partie des divisions concernées par ces désengagements : l'ensemble des actifs cédés devraient représenter 10% du portefeuille de Newell et environ 1,5 milliard de dollars de chiffre d'affaires 2015.

Le produit de ces cessions sera consacré par Newell à son désendettement : la firme vise un ratio dette nette sur Ebitda de 3 à 3,5. Le groupe espère par ailleurs générer 500 millions de dollars de synergies de coûts d'ici fin 2018.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant