La valeur du jour à Wall Street - MICROSOFT prend son envol grâce au cloud

le
0

(AOF) - Microsoft (+6,41% à 56,495 dollars) domine l’indice Dow Jones au lendemain de résultats supérieurs aux attentes, le numéro un mondial des logiciels récoltant les fruits de sa stratégie de développement dans l’informatique dématérialisée. Azure, le service de cloud de la firme de Redmond, a ainsi vu ses revenus être multipliés par deux au quatrième trimestre, clos fin juin. Sur l’ensemble de l’exercice, les ventes du groupe (-8,8% à 85,3 milliards de dollars) ont toutefois reculé pour la première fois depuis 2009, pénalisées par ses déboires dans les téléphones et le déclin du marché des PC.

Au quatrième trimestre, clos fin juin, Microsoft a généré un bénéfice net de 3,12 milliards de dollars, soit 39 cents par action, contre une perte nette de 3,2 milliards de dollars, soit 40 cents, un an plus tôt. Le groupe avait à l'époque enregistré une charge pour dépréciation d'actifs de 7,5 milliards de dollars liée à son activité téléphones mobiles rachetée à Nokia.

Hors éléments exceptionnels, le résultat par action est ressorti à 69 cents, soit 11 cents de mieux que le consensus Thomson Reuters. Environ la moitié de cette différence proviendrait d'un taux d'imposition plus faible que prévu.

Le chiffre d'affaires a, lui, reculé de 7,1% à 20,61 milliards de dollars. Les ventes ajustées sont, elles, ressorties à 22,64 milliards de dollars, supérieures aux attentes du marché : 22,1 milliards de dollars.

Les revenus de la division Intelligent Cloud, qui chapeaute les produits et services liés aux serveurs, comme Windows Server, SQL Server et Azure (cloud commercial) ont augmenté de 7%, à 6,7 milliards de dollars. La hausse est même de 10% à taux de change constants. Azure s'est en particulier distingué avec un bond de 102% de son activité.

Le cloud de Microsoft s'inscrit sur une trajectoire de 12 milliards de dollars de ventes en rythme annualisé. Le groupe technologique estime être sur la bonne voie pour atteindre son objectif de 20 milliards de dollars en 2018.

En revanche, la division More Personal Computing, qui comprend en particulier le système d'exploitation Windows, a vu ses revenus reculer de 4% (-2% à changes constants) à 8,9 milliards de dollars. Elle a été pénalisée par la chute de 71% des ventes de téléphones. En mai, la firme fondée par Bill Gates a annoncé de la cession de ses actifs dans les téléphones mobiles classiques et la restructuration de son activité smartphones.

Le revers de l'essor du cloud est de peser sur la rentabilité. Microsoft affiche ainsi une marge opérationnelle pro forma de 27,5% contre 28,8% au quatrième trimestre de l'exercice précédent.

Sur les trois premiers mois de l'exercice, le groupe cible un chiffre d'affaires compris entre 21,2 et 21,9 milliards de dollars, soit au pire un recul de 2% et au mieux une augmentation de 1%. Le consensus est un peu plus optimiste et vise 22,1 milliards de dollars, en croissance de 2%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant