La valeur du jour à Wall Street - Les distributeurs TARGET, STAPLES et LOWE'S déçoivent avec leurs résultats trimestriels

le
0

(AOF) - Après un premier trimestre difficile pour les distributeurs américains, la saison des résultats du deuxième trimestre s'annonçait mieux au vu des performances révélées récemment par JCPenney, Nordstrom, Home Depot ou encore Macy's. Mais Target, Staples et Lowe's ont brisé l'élan du secteur avec des publications décevantes ou des perspectives décevantes, voire revues à la baisse. Ces trois titres se disputent désormais le statut de plus forte baisse de Wall Street : Target perd 6,20% à 70,71 dollars, Staples lâche 5,84% à 8,78 dollars et Lowe's fléchit de 5,76% à 76,73 dollars.

Target a d'abord prévenu que ses ventes à magasins comparables risquaient de baisser de 2% ou stagner aux troisième et quatrième trimestres. Au troisième trimestre, le bénéfice par action ajusté du distributeur est attendu entre 75 et 95 cents contre un consensus de 96 cents. Enfin, la chaine a révisé sa prévision de bénéfice par action annuel ajusté, visant désormais une fourchette de 4,80 à 5,20 dollars contre une précédente fourchette de 5,20 à 5,40 dollars.

En dépit de cet abaissement de perspectives, Target a publié des résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes. La chaine de supermarchés a vu son bénéfice reculer de 9,7% à 680 millions de dollars, soit 1,16 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action trimestriel de Target s'est élevé à 1,23 dollar, dépassant de 10 cents le consensus FactSet. Le chiffre d'affaires du groupe est ressorti de son côté à 16,17 milliards, en repli de 7,2%, en ligne avec les attentes. Enfin, les ventes à magasins comparables ont baissé de 1,1% au deuxième trimestre contre un consensus de -0,9%.

Ensuite, Lowe's a relevé de 6 à 10% sa prévision de croissance des ventes pour 2016 - confirmant une hausse de 4% pour ses ventes à magasins comparables - afin de prendre en compte l'impact de Rona récemment acquise. Cependant, la chaine de magasins de bricolage a revu à la baisse son estimation de bénéfice par action 2016 : ce dernier est désormais attendu à 4,06 dollars contre 4,11 dollars précédemment. Lowe's a fait ces annonces lors de la publication de ses résultats du deuxième trimestre.

Sur cette période, le groupe a enregistré une croissance de son bénéfice net de 3,7% à 1,16 milliard de dollars, soit 1,31 dollar par action. Le consensus le donnait à 1,42 dollar. Les revenus trimestriels de Lowe's ont également déçu : à 18,26 milliards de dollars, ils étaient attendus à 18,44 milliards, selon Thomson Reuters.

Enfin, Staples est tombé dans le rouge au deuxième trimestre 2016 avec une perte nette de 766 millions de dollars, à comparer avec un bénéfice de 36 millions un an plus tôt, soit une perte par action de 1,18 dollar. Cette perte s'explique notamment par la dépréciation d'actifs européens et par des coûts liés à l'échec de la fusion avec Office Depot. Hors éléments exceptionnels, Staples a enregistré un bénéfice par action de 12 cents, en ligne avec le consensus. Les ventes trimestrielles de Staples ont reculé de 3,7% à 4,75 milliards, décevant les analystes qui attendaient 4,78 milliards.

En termes de perspectives, Staples anticipe au troisième trimestre une baisse de ses ventes et un bénéfice par action ajusté compris entre 32 et 35 cents.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant