La valeur du jour à Wall Street - IBM : vieille 'tech' cherche croissance

le
0

(AOF) - IBM (-5,14% à 144,69 dollars) pointe en queue du Dow Jones entrainant dans son sillage les valeurs technologiques de l'indice. Hier soir, le groupe informatique a annoncé que ses ventes avaient reculé pour le 16ème trimestre consécutif. La firme d’Armonk (Etat de New York) continue de souffrir comme les autres sociétés de la vieille garde de la tech (Oracle, Microsoft…) du développement de l’informatique dans les nuages, qui bénéficie d’abord aux nouveaux venus, comme Salesforce.com.

Sur les trois premiers mois de 2016, IBM a ainsi vu son chiffre d'affaires reculer de 5% à 18,68 milliards de dollars. Il est cependant supérieur au consensus Reuters de 18,29 milliards de dollars. Hors effets de change, le recul de l'activité aurait été limité à 2%.

Les "initiatives stratégiques", domaines dans lesquels il concentre ses investissements pour relancer la croissance, ont vu leur chiffre d'affaires progresser de 14% au quatrième trimestre. Leur hausse est même de 17% hors impacts des changes. Le dynamisme des "initiatives stratégiques" n'est cependant pas suffisant pour compenser le déclin des activités historiques.

Ces "initiatives stratégiques", qui regroupent le cloud, le mobile, la sécurité et l'analytics (gestion et analyse de données), ont représenté 37% de l'activité du groupe sur les 12 derniers mois. Ses activités Cloud ont enregistré une croissance de 34%, l'analytics de 7%, le mobile de 88% et la sécurité de 20%.

Selon Société Générale, les investisseurs devront encore patienter avant que la transformation du groupe lui permette de renouer avec la croissance. Le broker ne prévoit pas d'inflexion avant la fin 2017.

Le bénéfice net a, lui, chuté de 13,5% à 2,014 milliards de dollars, soit 2,09 dollars par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 2,35 dollars. Le consensus Reuters s'élevait à 2,09 dollars, mais les deux chiffres n'étaient pas comparables. Le groupe a notamment profité d'un produit fiscal exceptionnel de 1 milliard de dollars.

Société Générale se dit déçu par les perspectives pour le deuxième trimestre, les indications données par le management impliquant un bénéfice par action de 2,78 à 2,92 dollars au deuxième trimestre contre un consensus de 3,43 dollars. En effet, si "Big Blue" a confirmé sa prévision d'un bénéfice par action ajusté annuel d'au moins 13,50 dollars, 38% à 39% de ces résultats devraient être réalisés au premier semestre.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant