La valeur du jour à Wall Street - GAP décroche de plus de 11%, la descente aux enfers continue

le
0

(AOF) - Mars 2015-mars 2016 : douze mois de descente aux enfers pour les résultats de Gap et, par la même occasion, pour le titre du groupe de prêt-à-porter. Le mois de mars 2015 est le dernier mois de hausse des ventes enregistré par le groupe. Depuis, chaque mois, la tendance s'est dégradée un peu plus sans la moindre accalmie. Suivant le mouvement, l'action Gap a chuté de plus de 34% contre une baisse limitée à 1,3% pour le S&P 500 sur cette période. La publication d'aujourd'hui ne fait pas exception puisque Gap - qui chute de 11% - a vu ses ventes reculer une nouvelle fois de 6% au mois de mars.

A magasins comparables, indicateur clé dans la distribution, la baisse est identique. Les économistes, bien que prudents, espéraient tout de même une situation légèrement moins dégradée et anticipaient une baisse de 5% des ventes à magasins comparables en mars.

Les trois marques du groupe - Gap Global, Banana Republic et Old Navy - ont vu leurs ventes baisser le mois dernier. La baisse la plus significative a été enregistrée par Banana Republic avec un recul de 14%. Même la résistante Old Navy a été emportée par la vague : en mars 2016, ses ventes ont reculé de 6% alors qu'elles bondissaient encore de 14% il y a un an.

En plus du désintérêt manifeste des clients pour les produits Gap, cette griffe a subi un autre coup dur au cours de l'année écoulée avec le départ de son patron, parti chez Ralph Lauren fin septembre 2015.

Lors de la présentation de ses nouveaux chiffres mauvais, Gap a annoncé qu'il s'attendait à une pression supplémentaire sur sa rentabilité du premier trimestre alors que son mois d'avril a commencé avec des stocks plus importants que prévu.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant