La valeur du jour à Wall Street - DREAMWORKS dans le vert au premier trimestre, prêt à rejoindre COMCAST

le
0

(AOF) - Une semaine après avoir annoncé qu'ils rachetaient Dreamworks, les dirigeants de Comcast ont du se féliciter de ce choix suite à la publication par le studio d'animation de résultats trimestriels en nette amélioration. Ainsi, Dreamworks a fait repasser ses comptes dans le vert au premier trimestre, avec un bénéfice net de 13,83 millions de dollars, soit 16 cents par action. Sur la même période de 2015, Dreamworks avait enregistré une perte nette de 54,7 millions.

Satisfaction supplémentaire pour le groupe : les analystes ne s'attendaient pas à une telle performance puisque le consensus tablait sur une perte par action de 1 cent.

Dreamworks est également parvenu à effacer sa perte opérationnelle, délivrant un bénéfice opérationnel de 13,8 millions au premier trimestre (contre -35,3 millions un an plus tôt). Cette performance a été rendue possible par un strict contrôle des coûts dans le cadre du plan de restructuration du groupe de médias lancé en 2015 et par la croissance des ventes.

Au premier trimestre, ces dernières se sont élevées à 190,44 millions de dollars, dépassant là encore facilement le consensus qui le donnait à 174,3 millions, en croissance de 14%. L'activité Séries s'est montrée la plus dynamique sur les trois premiers de l'année puisque ses revenus ont plus que triplé à 56,8 millions de dollars. Dreamworks explique cette croissance par la hausse significative du nombre d'épisodes livrés aux chaines avec lesquels le groupe détient un accord de licences.

De son côté, la division Films d'animation a généré 94,3 millions de dollars de chiffre d'affaires en recul de 26%. Les revenus tirés des lancements de nouveaux dessins animés, notamment Kung Fu Panda n'ont pas compensé le succès moindre de franchises plus anciennes.

Reste que ce catalogue de titres et de personnages de dessins animés constitue le principal actif de Dreamworks. Il justifie pleinement le rapprochement annoncé avec Comcast, cable-opérateur et propriétaire de NBCUniversal. En effet, les productions de Dreamworks pourront être diffusées sur les canaux télécoms et hertziens de Comcast qui, de son côté, met la main sur un outil de création de contenus connus dans le monde entier.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant