La valeur du jour à Wall Street - BEST BUY : le changement de directrice financière et les perspectives créent de l'incertitude

le
0

(AOF) - Curieuse coïncidence : dans deux communiqués distincts, Best Buy a annoncé d'un côté des résultats trimestriels plus solides que prévu mais des perspectives décevantes et, de l'autre, le départ de sa directrice administrative et financière. Comme si ce changement de grand argentier risquait de casser quelque chose dans l'activité de la société... Au minimum, ce départ crée une incertitude pour les investisseurs : le titre Best Buy perd 7,64% à 30,47 dollars.

Sharon McCollam n'aura donc plus la haute main sur les finances de Best Buy à partir du 14 juin mais restera au sein du groupe à un poste de conseillère jusqu'à la fin de l'année fiscale, soit fin janvier. Elle sera remplacée par Corie Barry, actuelle directrice de la croissance stratégique du distributeur et présente dans le groupe depuis 16 ans.

La future patronne des finances du distributeur d'électronique grand public devra donc gérer une probable accélération de la baisse des ventes du groupe. Ces dernières pourraient atteindre 8,35 à 8,45 milliards, soit une baisse de 0,9 à 2,1% au deuxième trimestre. Best Buy anticipe aussi un bénéfice par action compris entre 38 et 42 cents sur cette période, bien inférieur au consensus qui le donnait à 50 cents par titre.

Le groupe explique cette contreperformance attendue par l'impact du séisme survenu au Japon en avril, qui pèse sur la disponibilité de ses stocks, et par les baisses de prix consenties dans des services lancés en septembre.

Tout à leurs interrogations sur l'avenir des finances de Best Buy, les investisseurs ont occulté une performance pourtant solide au premier trimestre clos fin avril. Sur cette période, le groupe a enregistré une croissance de son bénéfice net de 77% à 229 millions de dollars, soit 69 cents par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe s'est élevé à 44 cents, dépassant de neuf cents le consensus Zacks Investment Research.

Les ventes trimestrielles de Best Buy ont également été plus solides que prévu : en recul de 1,3%, elles sont ressorties à 8,44 milliards de dollars alors que les analystes les attendaient à 8,29 milliards.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant