La valeur du jour à Wall Street - Après Macy's, NORDSTROM fait plonger le secteur de la distribution

le
0

(AOF) - Vivement que la semaine se termine pour les distributeurs américains ! Déjà malmenés mercredi après les résultats décevants de Macy's et l'échec de la fusion Staples-Office Depot, les chaines de magasins cotées à Wall Street sont aujourd'hui pénalisées par la contreperformance de Nordstrom. Ce dernier chute de 13,9% à 38,88 dollars (-19% en cinq jours) après avoir vu son bénéfice fondre à 48 millions de dollars au premier trimestre, contre 128 millions un an plus tôt, soit 26 cents par action.

Le distributeur rate ainsi largement le consensus Zacks Investment Research qui donnait le bénéfice par action à 45 cents.

Dans le même temps, le chiffre d'affaires de Nordstrom a augmenté de 1% à 3,25 milliards de dollars. Le consensus était de 3,29 milliards. Plus grave, les ventes du distributeur ont baissé de 1,7% à magasins comparables (+2,5% à périmètre courant) à 3,19 milliards de dollars.

En raison de ce début d'année difficile, Nordstrom a abaissé ses prévisions de résultats annuels. Le distributeur vise désormais un bénéfice par action compris entre 2,50 et 2,70 dollars et des ventes en hausse de 2,5 à 4,5%. L'évolution des ventes à magasins comparables est attendue entre -1 et +1%. Dans sa précédente estimation, Nordstrom anticipait un bénéfice par action compris entre 3,10 et 3,35 dollars et une croissance des ventes de 3,5 à 5,5%. A magasins comparables, les ventes devaient progresser de 0 à 2%.

Les investisseurs s'inquiètent de voir que les publications trimestrielles s'enchainent et se ressemblent dans la distribution : les magasins ont enregistré des baisses soit plus fortes que prévu, soit inattendues de leurs ventes. Or, la performance des distributeurs peuvent donner une idée de la solidité de la consommation des Américains. Un affaiblissement de ce pilier de la croissance aux Etats-Unis pourrait raviver les craintes d'un ralentissement important de cette dernière.

En attendant que des indicateurs macroéconomiques viennent confirmer ou infirmer cette perspective, la sanction boursière est de taille pour les distributeurs. Le N°1 mondial du secteur, Wal-Mart cède 2,78% et signe de loin la plus forte baisse du Dow Jones. Sur cinq jours, il lâche plus de 5%.

Quant à Macy's, qui a ouvert la série noire mercredi, il recule encore de plus de 2% aujourd'hui et cède 18% sur la semaine.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant