La valeur du jour à Wall Street - APPLE : recul historique des ventes d'iPhone

le
0

(AOF) - Apple (-6,7% à 97,35 dollars) affiche la plus forte baisse du Dow Jones au lendemain de l’annonce de résultats décevants, marqués par la première baisse des ventes de l’iPhone depuis son lancement en 2007. Au deuxième trimestre, clos le 26 mars, le groupe technologique américain en a écoulé 51,19 millions d'exemplaires, soit 16% ou 10 millions d’unité de moins qu’il y a un an. L’arrêt de la croissance de ce produit représentant près des deux tiers de ses ventes était cependant anticipé depuis la présentation de son objectif de chiffre d’affaires fin janvier.

Les analystes prévoyaient ainsi une performance commerciale encore plus dégradée avec la vente de 50 millions d'iPhone.

Le PDG Tim Cook a justifié la baisse de son activité par un environnement macroéconomique difficile dans un contexte de hausse du dollar. Les analystes notent ainsi une demande plus faible que prévu dans la zone Grande Chine, qui comprend la Chine, Hong Kong et Taïwan et pèse pour 25% dans les ventes du groupe. La firme technologique est aussi confrontée un allongement du cycle de remplacement des iPhone.

Les investisseurs se demandent si la moindre demande pour les iPhone est un phénomène transitoire ou durable. Le marché des smartphones est en effet de plus en plus saturé et devrait afficher une croissance de 7% cette année, soit la plus faible de son histoire, selon le bureau d'études Gartner.

Le recul du nombre d'iPhone vendus a entraîné la première baisse du chiffre d'affaires du groupe depuis 2003. Il a reculé de 13% à 50,6 milliards de dollars, ressortant sous le consensus Reuters de 51,9 milliards de dollars. Il a été pénalisé par un prix de vente moyen des iPhone plus faible qu'anticipé, en repli de 3% à 642 dollars. Dans le sillage des ventes, le bénéfice net a chuté de 22,5% à 10,5 milliards de dollars, soit 1,90 dollar par action, soit 10 cents de moins que le consensus.

Mais les mauvaises nouvelles ne s'arrêtent pas là car les prévisions pour le trimestre en cours sont ressorties bien inférieures aux estimations des analystes. Le groupe technologique vise un chiffre d'affaires compris entre 41 et 43 milliards de dollars, à comparer avec un consensus de 47,3 milliards de dollars. Cet objectif correspond à la vente de 39 millions d'exemplaires de l'iPhone selon JPMorgan et 40,7 millions (-14,4%), selon Credit Suisse.

Apple a tenté de se racheter auprès de ses actionnaires en annonçant une augmentation de leur rémunération. Le programme de rachat d'actions passe de 140 à 175 milliards de dollars et le dividende trimestriel est augmenté de 10% à 57 cents.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant