La valeur du jour à Wall Street - APPLE : première baisse des ventes annuelles en 15 ans

le
0

(AOF) - Apple (-2,92% à 114,80 dollars) affiche le repli le plus important du Dow Jones, pénalisé par des perspectives de résultats inférieures aux attentes. Le fabricant de l’iPhone, dont l’exercice 2015/2016 s’est clos le 24 septembre, a de plus annoncé la première baisse annuelle de ses ventes depuis 2001. Elles ont reculé de 7,7% à 215,6 milliards de dollars, dont 46,85 milliards de dollars (-9%) au dernier trimestre. Ces dernières sont ressorties globalement en ligne avec les attentes : 46,94 milliards de dollars.

Le bénéfice net des trois derniers mois de l'exercice a, lui, reculé de 19% à 9,04 milliards de dollars, soit 1,67 dollar par action, dépassant cependant de 2 cents le consensus Thomson Reuters.

La firme à la pomme a vendu plus d'iPhone que prévu, 45,5 millions d'exemplaires contre un consensus de 44,8 millions. Apple a toutefois commercialisé 5% d'iPhone en moins qu'un an plus tôt à la même époque.

La faiblesse de cette publication est venue des prévisions pour le trimestre en cours. Le groupe technologique vise bien un chiffre d'affaires compris entre 76 et 78 milliards de dollars, plus élevé que le consensus de 74,9 milliards de dollars. Certains analystes anticipaient cependant des projections encore plus optimistes car ils s'attendent à ce qu'Apple bénéficie de l'arrêt de la commercialisation du Galaxy Note 7 de son grand concurrent Samsung.

Si Apple atteint le milieu de la fourchette, il renouerait avec la croissance, ayant réalisé 75,9 milliards de dollars de ventes au premier trimestre de l'exercice précédent. Credit Suisse s'attend à ce que la firme vende 77,3 millions d'iPhone, en hausse de 3,5%.

Selon les analystes, l'objectif d'Apple a aussi été contraint par des difficultés à répondre à la demande pour l'iPhone 7, et en particulier l'iPhone 7+.

Enfin, la prévision de marge brute, un indicateur de rentabilité très surveillé, a déçu. Elle est anticipée entre 38% et 38,5%, ressortant ainsi sous le consensus de 39%. Selon JPMorgan, la marge brute moyenne correspondrait à un bénéfice par action de 3,16 dollars, inférieur à la prévision du marché, cette dernière s'élevant à 3,21%.

Lors de la conférence téléphonique qui a suivi cette publication, le Directeur financier d'Apple, Luca Maestri, a souligné que l'impact des changes devrait être négatif (50 à 70 points de base d'après JPMorgan) et que, l'année dernière, les résultats avaient bénéficié des gains obtenus du règlement d'un litige sur des brevets.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant