La valeur du jour à Paris - SUEZ lorgne GE Water

le
0

(AOF) - Confronté à l'atonie du marché européen, Suez Environnement a réaffirmé ses ambitions hors du Vieux Continent. Dans le sillage de résultats 2016 et de prévisions sans surprise, le numéro deux mondial des services à l'environnement a confirmé qu'il envisageait de racheter GE Water, filiale de General Electric spécialisée dans le traitement de l'eau pour les industriels, mise en vente fin 2016. A Paris, le titre cède toutefois 3% à 13,735 euros. Le marché s'inquiète du financement de cette acquisition estimée entre 2 et 3 milliards d'euros, qui pourrait impliquer une augmentation de capital.

En conférence de presse, le directeur général, Jean-Louis Chaussade a précisé que cet actif américain aux revenus de deux milliards de dollars correspondait exactement à la stratégie du groupe sans préciser les modalités de son éventuel financement.

Dans un environnement plus contrasté et difficile qu'anticipé, Suez Environnement a dégagé en 2016 un résultat net de 420 millions d'euros, en  hausse de 3,1%. L'Ebit a atteint 1,282 milliard, en baisse de 7,2% en variation brute, mais en hausse de 2,1% en organique. L'Ebitda est ressorti à 2,651 milliards (-3,6% en brute, -0,1% en organique). Le chiffre d'affaires s'est établi à 15,322 milliards (+1,2% en brute, +1,1% en organique), soutenue par la division International.

Pour 2017, le spécialiste de l'eau et des déchets vise une légère croissance organique de son chiffre d'affaires et de son Ebit.

Preuve de sa prudence, Suez Environnement, considérée comme les autres utilities comme une valeur de rendement, a laissé inchangé son dividende annuel à 0,65 euro par titre. Pour l'exercice en cours, le groupe promet un dividende supérieur ou égal à ce niveau.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant