La valeur du jour à Paris - SOLOCAL GROUP chute, le marché craint une augmentation de capital très dilutive

le
0

(AOF) - Solocal Group (-11,51% à 3,92 euros) a donc opté pour la manière forte afin de réduire son endettement, au risque de fortement diluer ses actionnaires. Ainsi, le groupe de communication, ex-PagesJaunes, est en discussions avec des investisseurs qui pourraient apporter des capitaux nouveaux en vue de participer au financement d'un plan de désendettement "drastique". Les modalités de cette restructuration devraient être annoncées d’ici la publication de ses résultats semestriels 2016 prévue fin juillet. En attendant, Solocal reporte son assemblée générale à septembre.

A fin mars, la dette du groupe de communication s'élevait à 1,106 milliard d'euros.

Les analystes estiment qu'une augmentation de capital permettrait à Solocal Group de lever entre 350 et 450 millions d'euros à consacrer à son désendettement. Dans ce cas, le groupe dépasserait son objectif 2018 d'une réduction de sa dette supérieure à 300 millions d'euros. Mais ses actionnaires s'exposeraient alors à une dilution importante : Société Générale estime que le nombre de titres pourrait tripler après cette opération.

Dans ce contexte, le broker a fait passer sa recommandation sur Solocal d'Acheter à Conserver tout en divisant par près de trois son objectif de cours à 4,8 euros (contre 12,8% précédemment). Oddo est passé de son côté à Alléger avec un objectif de cours de 3,75 euros contre 9 euros jusque-là.

Depuis son rachat par LBO en 2006, Solocal Group est confronté à ce fardeau de la dette. En 2014, dans le cadre du dénouement de cette opération, le groupe avait déjà mené une augmentation de capital qui lui avait permis de diminuer son endettement en doublant le nombre de ses actions. L'opération envisagée cette fois-ci pourrait bien ressembler à ce premier refinancement et lui permettrait de desserrer l'étreinte qui le limite dans ses investissements.

Ainsi, au premier trimestre, le groupe de communication a du limiter ses dépenses dans la force de vente et le marketing indispensables pour recruter de nouveaux clients sur ses supports digitaux.

Du fait de ces contraintes, la base clients s'est contractée de 6%, pesant sur le chiffre d'affaires de l'activité Internet. Ce dernier est resté stable à 157 millions d'euros. Financièrement sous pression, Solocal Group est freiné dans sa stratégie de recentrage vers le marketing digital et la recherche sur Internet (Pages Jaunes, Ooreka ou Mappy), au détriment des annuaires imprimés.

Au final, le chiffre d'affaires trimestriel du groupe a reculé de 8% à 190 millions d'euros, pesant sur les résultats : l'Ebitda de Solocal a baissé de 9% à 52 millions d'euros.

Pour 2016, le groupe vise une croissance du chiffre d'affaires Internet comprise entre 0 et 2% et un taux de marge d'Ebitda supérieur ou égal à 28%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant