La valeur du jour à Paris - SFR : les résultats s'améliorent les mais les clients continuent de partir

le
1

(AOF) - En hausse en début de séance, SFR (-1,4% à 22,84 euros) évolue désormais en repli dans le sillage sa maison mère, Altice (+2,28% à 15,88 euros pour l’action A). La filiale française de l'empire des télécoms et des médias de Patrick Drahi a publié des résultats trimestriels en demi teinte. Coté bonnes nouvelles, SFR a amélioré sa rentabilité, comme en témoigne le retour à la croissance de l'Ebitda. Le groupe a également confirmé ses objectifs. Il a enfin vu son chiffre d'affaires par client (l'ARPU) progresser. SFR en revanche, n'est pas parvenu à endiguer la fuite de ses clients.

Au troisième trimestre 2016, SFR a réalisé un Ebitda ajusté en hausse de 0,6% à 1,041 milliard d'euros, avec une amélioration de 1,1 point de la marge sur un an à 37,1% grâce à des réductions de coûts. Cet Ebitda ajusté est ressorti légèrement sous les attentes du consensus qui le donnait à 1,066 milliard.

Le chiffre d'affaires a reculé de 2% à 2,802 milliards, contre un consensus de 2,813 milliards. La baisse est moins prononcée que lors des précédents trimestres (-5,2% au deuxième trimestre, -4,9% au premier trimestre).

Plus fâcheux, SFR a perdu 73 000 dans le mobile. Sur la même période, son concurrent Orange a gagné, lui, 504 000 clients. Point positif, l'opérateur est parvenu à ralentir l’hémorragie. Au deuxième trimestre, il avait perdu 199 000 clients. Autre point encourageant, la tendance s'est améliorée en termes de revenus par abonnés avec un ARPU en hausse de 4,4% à 26,1 euros d'un trimestre à l'autre.

SFR a également perdu 75 000 clients dans le fixe, malgré un gain de 44 000 clients dans la fibre. Orange a gagné en parallèle 127 000 clients dans la fibre. Toutefois, le groupe a distingué une amélioration de la tendance en septembre grâce au lancement des nouvelles chaînes SFR Sport (dont la diffusion de la Premier League) et des offres de rentrée. Comme dans le mobile, l'ARPU fixe se redresse. Il a gagné 4,8% à 37,3 euros.

En termes de perspectives, SFR reste confiant en sa capacité à atteindre son objectif à moyen terme d'une marge d'Ebitda ajusté de 45% et indique que la tendance du chiffre d'affaires sur l'année 2016 devrait toujours être supérieure à 2015 (-3,5%), suite à une nouvelle amélioration sensible au troisième trimestre.

Les analystes ont globalement bien accueilli cette publication. Toutefois, plusieurs d'entre eux, à l'image de Jefferies, Natixis et Oddo, jugent les objectifs à moyen terme du groupe trop ambitieux.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • hesseger il y a un mois

    J'envisage aussi de partir, car recevoir des SMS 8 à 16 H après l'envoie c'est inacceptable pour moi, dommage le prix me convenait....